Récupérateur eau de pluie à Québec

La récupération de l’eau de pluie à Québec

C’est maintenant une réalité avec laquelle les citoyens Québécois doivent jongler : les eaux pluviales acheminés par nos gouttières ne peuvent désormais plus être rejetés à la rue. Il faut donc trouver des solutions pour les garder chez soi, sur son terrain.

Les solutions possibles?

Un puit sec

Un puit sec peut être assez facilement réalisé, en creusant un trou d’environ 4×4 pieds et en le remplissant de pierre concassé jusqu’à environ 5 pouces du bord. On couvre ensuite la masse de pierre d’une toile géotextile à laquelle on superpose de la terre jusqu’au ras de sol. On relie ensuite le collecteur du drain à notre puit sec. Il est important d’éloigner l’eau de sa maison si on veut garder sa fondation en bonne condition et éviter les problèmes. À cet effet, on recommande une quinzaine de pied de distance environ.

Jardin pluvial

La mise en place d’un jardin pluvial peut également être intéressant. Il peut consister en un lit de plantes ou de pierres qui a pour objet de capter les eaux et les absorber lentement. On peut le composer de plantes vivaces, des arbustes, des fougères, des graminées qui tolèrent à la fois les conditions humides et sèches.

Les conteneurs de récupération d’eau

L’eau est acheminé dans un réservoir en plastique situé à la sortie de la gouttières et qui permet de récupérer une grande quantité d’eau lors d’un orage. L’eau peut ensuite servir à arroser son jardin, sa pelouse, nettoyer sa voiture, etc. Il s’agit définitivement de la meilleure solution pratique et éco-citoyenne que vous pouvez adopter. Cette solution est simple, relativement peu coûteuse et permettra de soulager le réseau public en temps de pluie et d’épargner l’eau potable lors de sécheresse.

D’autres chroniques suivront pour vous informer des meilleurs modèles à utiliser pour votre résidence.

Cordialement !